Souvenir

le havre-promenade au bout du monde

Passerelle d’infini

S’étire la jetée

Et s’enfuit l’horizon

Et s’écoule

Un songe de pluie

Très douce

Comme une vapeur de mélancolie

Où reflue le beau d’un souvenir

Sa part de ciel

© 2015 by Kristel Saint-Cyr

Etoiles

Des étoiles de pluie

Se lissent

Au bord des brumes

Irisent

La fin du jour

Lumière en ton cœur

Une puissance d’étoiles

Et de leur brûlure

Ne se blesse

Ta joie

Toute divine

L’âme

S’emplit d’un infini pur

© 2015 by Kristel Saint-Cyr

La levée

Se seront tus

Les souvenirs

L’horreur

D’amer

Glisse à l’abîme

Et s’étire

Et s’enivre

Si pur

Un clair de ciel

Souffle de paradis

Son envol

Et voici qu’en toi la nue s’est reconnue

Si légère sa levée

Un sublime de clarté

© 2015 by Kristel Saint-Cyr

Jetée

L’infini

Soudain jeté

D’un élan si pur

S’étire

Où frémit

L’orée

D’abîme

Où frissonnent

Et gémissent

Des éclats d’ombre

Et si près

S’infiltre

Se savoure

Une immensité de ciel

© 2015 by Kristel Saint-Cyr

Extraits de Prélude à l’aurore, 2015 (SGDL : 2015-06-0087)

Crédit Photo : © 2015 by nalosouleyman.blogspot.fr

 

14 commentaires sur “Souvenir

  1. Je viens commenter votre beau poème plus de deux mois après sa parution, en la Fête de l’Assomption, chère Kristel. Aussi en vous lisant, je ne peux m’empêcher de penser à Celle qui a contemplé son Fils cloué à la croix et qui a reçu dans son cœur le glaive de la douleur, si étroitement unie à Lui dans son combat contre l’horreur du mal. Et la voici dans la lumière divine, dans la joie parfaite, la voici dans la gloire suprême du ciel, dans ce resplendissement qui nous est promis, auquel nous aspirons, et que votre poésie ne cesse de chanter. Très belle Fête de l’Assomption à vous ! (A l’heure où je vous écris, le 16 succède au 15 août de quelques minutes !).

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup, chère Nathalie, pour votre beau commentaire. Oui, c’est vrai, pour qui veut dire oui au Christ, le passage par la douleur (comme l’a vécu aussi la si pure Sainte Vierge) est peut-être inévitable et c’est là le mystère du monde, la souffrance de l’innocence, si pleinement rédemptrice quand elle est union, car c’est bien là le sens de notre vie, l’union à Celui qui seul peut nous donner le bonheur absolu. Et Sa joie nous est parfois dispensée dès cette vie, et la certitude est alors totale du bonheur promis, et le monde d’ici nous paraît alors si peu de chose. Peut-être est-ce de cet émerveillement que témoigne ma poésie ! Quelle belle fête, l’Assomption, l’élévation de notre Mère céleste, si totalement dévouée pour nous auprès de son Fils ! Très beau WE et lumineux dimanche à vous !

      Aimé par 1 personne

      • Merci de ce très beau commentaire chère Kristel. Et comme je lis Adrienne Von Speyr en ce moment, voici ce qu’elle dit de la transparence et l’humilité de la Vierge Marie, je crois que cela vous plaira et rejoindra ce que vous exprimez car cela s’applique aussi à la Croix, et condense toute son attitude d’effacement face aux hommes : « C’est justement parce qu’elle est l’Immaculée et comme telle possède dans son origine un mystère merveilleux qu’elle s’efface complètement devant le mystère incomparable de la naissance de son Fils. » Très belle journée à vous ! 🙂

        J'aime

        • Vraiment merci infiniment, chère Nathalie, pour cette si belle citation qui rejoint en effet tout à fait mon expérience. Cette pureté est en effet l’idéale transparence qui est grâce d’effacement ! Et c’est l’humilité profonde qui accompagne les grâces mystiques ! Et c’est la gloire de son Fils qui rend Marie si resplendissante, comme nous aussi un jour nous tiendrons de Lui notre corps de lumière ! Mais le Christ est tout ouïe devant sa Mère, depuis toujours préparée en grâce si parfaite ! Beau dimanche à vous !

          Aimé par 1 personne

  2. Quelle belle photo de Nalo de ces côtes normandes aux ciels changeants ! Voilà qui inspire Kristel pour un très beau poème comportant un début un peu triste mais dont la conclusion est pleine de joie et d’espoir. Félicitations aux grands artistes !!

    J'aime

    • Merci beaucoup, Jean-Yves. Oui, il y a quelque chose d’un peu tragique dans cette photo de Nalo et en même temps une très belle levée de lumière, à l’image de la vie même. Très belle soirée !

      J'aime

  3. Que vos mots sont beaux chère Kristel et magnifiquement appropriés avec la belle photo de Nalo. J’aime ce ciel où les nuages flottent à l’infini. Quelle merveilleuse fusion. C’est toujours un immense plaisir de vous lire.
    Je vous souhaite un très agréable week-end.
    Mes amitiés.

    Aimé par 1 personne

    • Merci infiniment, chère Denise. Je suis très heureuse que mon poème vous touche. Oui, Nalo a magnifiquement saisi ce paysage dont l’émouvant mystère m’a inspiré beaucoup de poèmes. Très bon week-end à vous aussi ! Avec toutes mes amitiés.

      J'aime

  4. Merci infiniment, chère Christiane, pour votre sensibilité à ma poésie. Cela me touche beaucoup. Oui, si loin, si proche, l’Infini, la douceur à portée de cœur !

    J'aime

Peut-être une joie, une émotion, ou une critique ? Tout partage est grâce s'il vient du coeur !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :