Coulée

2015020319 du bruit ... web

Rouge l’ide

Et si verte

La feuille

Et danse leur lumière

Danse et vibre

D’une même douceur

Danse une profondeur

Où s’embrase en bleu

Rêvant à son secret

Le pur mystère de l’onde

Mais si fluide

Une coulée de l’âme

© 2015 by Kristel Saint-Cyr

Vibration

Et le silence

Sera rouge

Il sera vert

Il sera éclat si pur

D’une lumière

Qui jamais ne se tait

Le bleu magique des profondeurs

Où le cœur se connaît

Se reconnaît

Vibration pure

Et le silence est chant

L’impalpable d’un infini de l’âme

© 2015 by Kristel Saint-Cyr

Clarté

Poisson d’or

Et ruban de lumière

Soupirs d’une clarté

Dans l’immensité bleue

Comme le respir secret

D’un aveu de bonheur

Parmi les étendues glacées

Car vit la Vérité de Vie

Son diamant pur

Parmi l’ombre du monde

© 2015 by Kristel Saint-Cyr

Equilibre

Dans le grand silence bleu

Ce mystère

Ce dialogue muet

Ce bleu

Où vibrent jusqu’au vertige

Le rouge

Et le vert

Et valsent

En savant équilibre

Valsent et s’harmonisent

Dansant la splendeur de l’unique

Son infini

La lumière

© 2015 by Kristel Saint-Cyr

Extraits de Secret de valse, 2015 (SGDL : 2015-05-0083)

Crédit photo : © 2015 by Nathalie Magrez mondessensibles.com

10 commentaires sur “Coulée

  1. De la profondeur de l’océan à celle de l’âme. L’art du poète vient épouser tous les confins de la nature, l’arbre, le ciel, la fleur, la mer glacée, la brume pour nous parler de nous, et ce qui vit et palpite au plus profond de nous. Merci chère Kristel d’illuminer ainsi notre regard et notre cœur, en particulier en ce jour où l’Église en fête actualise pour chacun de nous la grâce de l’effusion de l’Esprit Saint et ses très précieux dons !

    Aimé par 1 personne

    • Merci infiniment, chère Nathalie, de si bien ressentir ma poésie ! Quel beau dimanche en effet, où se célèbre cette grâce délicieuse de notre Défenseur, Lui qui inspire en nous la joie, et nous donne de goûter les merveilles du monde et du cœur humain avec tant de saveur, car en elles, si profondément, la trace de l’Amour infini

      Aimé par 1 personne

  2. Un complément beaucoup plus prosaïque sur le thème des vibrations : « De nombreux organismes vivants sont sensibles aux vibrations grâce à des organes ou capteurs spécialisés qui leurs permettent de communiquer, de détecter des congénères, des proies ou des prédateurs potentiels, notamment dans l’eau (chez les poissons, mammifères marins, crustacés, mollusques fouisseurs et autres bivalves…) ou dans l’environnement nocturne. L’ouie est l’un des organes de perception de l’environnement vibratoire, mais souvent la peau et l’ensemble du corps contribue aussi à cette perception. » – source Wikipédia.

    J'aime

    • Merci infiniment, Jean-Yves, pour ces précisions techniques, si chère aux scientifiques. Il me semble en fait qu’il est des vibrations perçues par tous les sens, et notamment par la vue ; d’ailleurs la propagation de la lumière n’est-elle pas due à des ondes ?

      J'aime

  3. Très beau poème inspiré par la belle photo des abysses et toujours à connotation mystique. Ce texte ainsi que la photo me rappellent le fameux film « Le monde du silence » qui remporta la palme d’Or au festival de Cannes en 1956 (c’est d’actualité en ce moment)
    Bravo Kristel, bravo les artistes !!!

    J'aime

    • Merci beaucoup, Jean-Yves, pour le compliment et la référence. Il y a en effet comme une profondeur dans ces variations de bleu et cette valse de couleurs, comme un vertige où s’inscrit le silence. Très beau dimanche de Pentecôte !

      J'aime

  4. Que c’est beau chère Kristel. Vos mots d’une douceur inouïe sont en parfaite harmonie avec la photo de Nathalie Magrez.
    Le poisson et la feuille semblent s’inviter pour une danse dans ce beau bleu tout en silence. Magnifique fusion de vos mots et de la photo où poisson et feuille se comprennent.
    Douce soirée bien amicalement.

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup, chère Denise. Je suis très touchée du compliment et de votre sensibilité à la photo et au poème. Oui il y a ici comme une danse, une joie dans l’harmonie, où s’unissent et s’unifient les contrastes, peut-être cette mélodie à laquelle nous sommes tous conviés, malgré nos diversités, et peut-être grâce à elles, qui sont richesse quand elles sont acceptées et partagées, chemin vers la pureté parfaite de la splendeur infinie. Très belle journée à vous !

      J'aime

  5. Encore un très beau poème de Kristel, inspiré par les couleurs de la très belle photo de Nathalie. En plus du jeu de couleurs, on sent aussi un mouvement d’ensemble au travers de ce poème et de cette photo. Un grand bravo aux artistes. Jean-Yves

    J'aime

    • Merci beaucoup, Jean-Yves. Oui il y a dans le mouvement et l’harmonie de ces coloris complémentaires comme une symphonie du silence, où la beauté devient lumière, et la lumière est secret de vie, en elle un souvenir de Dieu

      J'aime

Peut-être une joie, une émotion, ou une critique ? Tout partage est grâce s'il vient du coeur !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :