Un envol de ciel

Une photo, sur le site suivant : http://babsjeheron.wordpress.com, m’a inspiré tout un recueil de poèmes, Un envol de ciel. Je ne citerai ici que quelques-uns de ces poèmes. Merci beaucoup de vous reporter à ce site, à l’article du 11 octobre : « If not Touch the Sky »,  pour visionner la photo qui a inspiré ces poèmes.

Désir

Une aile

Dis-tu

Si légère

La brise du jour

A peine

L’accent d’un nuage

Là-bas

Dessine l’emprise

D’un désir

Si fort

D’une folie de ciel

Saisi

Une folie de lointains

Avides

Et si précis

Où ravir

Comme un infini

L’infini même de la vie

La danse

Et si c’était 

Dire

Ce rêve du Héron

Planant sur les eaux

Si haut

Si libre penser

D’un nuage

Car le ciel est sa rive

Secrète

Le secret de sa danse

Toute joie d’un élan de cimes

Vers sa source de vie

© 2013 by Kristel Saint-Cyr

Le temps

Et que t’importe

Le temps

Le temps qui passe

Et s’enfuit

Inlassable semence des jours

En toi toujours

Ce vol lancinant

De l’âme

Qu’aspire le ciel

Qu’aspire sa puissance

D’infini

Ma joie

Est l’aile même du temps

© 2013 by Kristel Saint-Cyr

Extraits de Un envol de ciel, 2013 (SGDL : 2013-10-0138)

8 commentaires sur “Un envol de ciel

  1. Je rejoins tout-à-fait Jean-Yves. Merci d’avoir fait le rapprochement avec le poème de Lamartine. Je n’ai pas su, quant-à moi, m’arrêter suffisamment à cette image du vol (par laquelle le poète avait peut être voulu suggérer la liberté du temps qui échappe à nos prises?).
    Je suis sensible aussi à ce qui est dit du vol de l’âme « aspirée par le ciel ». Je me représente cette aspiration comme une attirance vers le haut, une attraction qui serait comme le contraire de la pesanteur !

    J'aime

    • Oui il y a une aspiration profonde quand on a goûté le bonheur mystérieux de la Rencontre, même si par ailleurs l’on se sait bien toujours de la terre, et cette joie est liberté si intense, liberté d’éternité, une liberté où le temps change de face. Merci beaucoup d’avoir été si attentif à mon poème.

      J'aime

  2. « Oh temps suspend ton vol » écrivait Lamartine.
    Voici une approche plus mystique mais tout aussi belle de notre poète Kristel, inspirée par une photo de Babsje.
    Jean-Yves

    J'aime

    • Vraiment merci beaucoup. Oui il y a une foi en ce poème, une foi qui est joie, celle d’un plus grand bonheur à venir, un bonheur infini, déjà parfois visité, par grâce, dans la surprise.

      J'aime

Peut-être une joie, une émotion, ou une critique ? Tout partage est grâce s'il vient du coeur !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :