Flamme

Flamme de Cabourg

Au cœur

Du divin été

Mon cœur a cueilli

La divine Flamme

Si pure

Et la mer est d’Amour

Et elle berce le jour

Une si divine blancheur

Aura épuisé tout le mal

© 2015 by Kristel Saint-Cyr

La joie

Ô Dieu

Toi ma Mère

Que je ne savais pas

Toi ma Joie

D’indicible douceur

Tu es le Tout de nos vies

Et l’Astre est si pur

Il a coulé

Eau vive

Toute sa Puissance

En mon cœur

© 2015 by Kristel Saint-Cyr

Neige

Perle d’eau

Perle de soleil

A perlé la clarté

Au pays de cristal bleu

Perle de Ton Cœur

Or et blancheur

Ô Reine d’azur

Reine des Anges

Ta Grâce

A cette rondeur

D’un orbe de douceur

Toute l’âme une neige

L’éclat si pur de Dieu

© 2015 by Kristel Saint-Cyr

La lumière

Unis

Au bord du soir

Par nos rires

Nos chants

Une si douce chaleur de vin nouveau

La coupe s’est brisée

De nos discordes

Seule

La coupe de Vie

Sa bordure de ciel

Et l’ombre aura faibli

L’ombre décline

D’une nuit de lumière

Tu étais juste au milieu de nous

© 2015 by Kristel Saint-Cyr

Une place

Patience

D’un reflet

D’un éclat brisé

De soleil nu

Tu Te tiens là

Juste dans la faille

Où aura chu notre orgueil

Où déclives

Toutes nos certitudes

Et nos victoires

Tu es là

Où nous est échu ce vide

Juste une place

Et elle est pour Toi

© 2015 by Kristel Saint-Cyr

Extraits de Une joie de cristal, 2015 (INPI : 547950-280915)

Crédit Photo : © 2015 by nalosouleyman.blogspot.fr

Catégories :Foi, Normandie, PoèmeÉtiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

kristelsaintcyr

Sensible dès mon plus jeune âge à la musique des mots, à la merveille de leur magie, mais longtemps habitée d'une grande douleur, j'ai vu ma vie trouver en Dieu ses racines les plus vives et la source de la poésie.
Aujourd'hui linguiste, après des études supérieures en Mathématiques, puis en Lettres classiques ainsi qu'en Lettres modernes, j'aime aussi me laisser traverser par la force de Dieu dans la pratique du chant et d'autres activités musicales.
C'est ainsi que saisie par la beauté, la grâce ou le mystère de certaines images, ou la simplicité d'un simple mot, j'ai parfois la surprise et la joie de voir jaillir spontanément des poèmes, tout un recueil, et j'essaie de faire partager ce bonheur autour de moi, de communiquer un peu de la grâce de ces instants de lumière, car comme le dit le poète John KEATS, "A thing of beauty is a joy for ever", EN L'OEUVRE DE BEAUTE, UNE JOIE POUR TOUJOURS. Car n'y a-t-il pas en l'œuvre de beauté comme un reflet de la splendeur divine qui seule peut ravir notre cœur et le délivrer en une joie si pure ?
Merci infiniment à toutes les personnes qui aiment ma poésie et m'encouragent en prenant un peu de leur temps pour la lire et me laisser parfois un petit mot de partage. Un grand merci aussi aux photographes qui ont accepté que je me laisse librement inspirer par leurs œuvres.

16 Comments

  1. Joie de rendre grâce à l’Immaculée à travers ce magnifique poème, joie de nous confier à sa tendresse et sa maternité divine. Marie nous précède, nous indique le chemin et nous conduit à son Fils. En ce temps de Toussaint, puisse-t-elle ranimer la paix dans les coeurs, la concorde dans les familles déchirées, et consoler ceux qui pleurent la perte d’un être cher. Merci chère Kristel de ce poème d’une exquise délicatesse. Vos mots font si bien transparaître la radieuse présence de la Toute Pure. Réjouissons-nous, Elle est à nos côtés ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Merci infiniment, chère Nathalie, pour la beauté de votre message. Comme nous devons nous réjouir en effet du Cœur Immaculé de Marie, si confiants dans Sa protection dès cette vie et dans l’autre, Cœur si pur, Immaculé comme nous l’ont rappelé les sublimes apparitions de Fatima, dont nous allons très bientôt célébrer le centenaire ! Quelle merveilleuse fête celle de la Toussaint qui nous unit tous, les vivants, mais aussi ceux qui nous ont précédés déjà présents dans le bonheur infini du Père, le plus grand bonheur qui puisse exister et auprès duquel nos bonheurs terrestres sont si pâles. Et s’ils n’y sont pas encore, il ne tient qu’à nous de l’obtenir, par nos prières et l’offrande, dans la joie, de toutes nos souffrances, grandes ou petites, même nos petites contrariétés feront très bien l’affaire, et encore plus efficientes si elles nous auraient beaucoup affectés, mais il y a une telle douceur dans l’amour de Dieu ! Je vous souhaite une très douce fête de la Toussaint dans la joie ineffable de Dieu et de Sa très Sainte Mère ! 🙂

      Aimé par 1 personne

      • Merci de ce magnifique message d’espérance chère Kristel. 🙂 Qu’il nous soit vraiment donné d’espérer un tel bonheur, le Fils de Dieu est mort et ressuscité pour cela ! Très beau dimanche de la Toussaint !

        J'aime

        • Merci infiniment, chère Nathalie. L’espérance est en effet une des plus belles vertus de foi qui nous soit demandée, même si parfois il nous est permis de goûter dès l’ici quelque chose des félicités divines, avec une certitude au-delà de toutes les certitudes. C’est alors un si fort encouragement sur notre chemin terrestre de pur Amour à la suite du Christ. Dieu se donne à nous si totalement quand nous nous donnons à Lui dans la confiance, quand nous voulons tout de sa divine volonté. Très belle soirée de dimanche à vous !

          J'aime

  2. Jean-Yves

    La Joie. Voilà un magnifique poème, Kristel. Mais quelque peu surprenant, il est vrai. « Ô Dieu, Toi ma Mère » est tout à fait inhabituel. On associe en général Dieu à « Notre Père »…

    J'aime

    • Merci beaucoup, Jean-Yves. « Notre Père… », c’est ce que nous a enseigné le Christ et je n’aurais jamais imaginé autre chose. Pourtant il y a quelques années j’ai mystérieusement expérimenté l’infinie douceur maternelle de Dieu, alors que j’ignorais totalement ce que pouvait être la douceur maternelle. Et, depuis, j’ai vu que cette idée de la maternité de Dieu est maintenant souvent reprise dans l’Eglise. Je pense qu’il n’y a pas de contradiction avec la maternité pour nous de la Vierge Marie, qui est humaine comme nous (même si elle a été exemptée du péché dès sa conception, puisqu’elle est l’Immaculée Conception), et connaît donc parfaitement le cœur humain, mais si bien aussi le cœur de Dieu, ce qui fait d’elle un excellent guide pour nous tous, avec tant d’amour et de sollicitude ! J’ai pu observer comme elle est de si bon conseil, pour nous conduire vers Dieu, avec tant de délicatesse ! Mais Dieu est la totalité, et comme tel, Père et Mère, ce qui dépasse la contradiction humaine. Nous aussi nous serons peut-être appelés un jour à dépasser ce partage terrestre, dans la perfection de l’Amour !

      J'aime

  3. Jean-Yves

    Des reflets de lumière à travers une chope de bière. Voilà qui suggère à Kristel un très beau poème mystique. Bravo les artistes !!

    J'aime

  4. Bonsoir chère Kristel, vos mots coulent sur le papier d’une telle douceur. Ce verre offre une jolie flamme dans son ombre et sur une table. Un souvenir me revient en mémoire, c’était au bord de la Loire, retour de vacances. Nous nous sommes arrêtés sur un quai au bord de la Loire et avons bu une bière. En voyant la belle photo de Nalo, ce souvenir est apparu.
    Merci à vous Kristel de vos mots magnifiques et à Nalo pour sa photo inspiratrice de beaux sujets… la lumière et la sérénité.
    Douce soirée, Kristel accompagnée de mes amitiés.

    Aimé par 1 personne

    • Merci infiniment, chère Denise, pour votre beau message. Je suis très heureuse que vous me fassiez partager ce doux souvenir. Je crois que c’est cela le bonheur des œuvres d’art, ce pouvoir de réveiller notre monde intérieur, les secrets de notre sensibilité. Ou peut-être tout simplement est-ce le don de nous faire rêver. Je ne sais pourquoi, pour ma part, j’ai vu une telle pureté dans cette lumière et la blancheur de ce guéridon de café (et l’inclusion d’une bulle dans le verre de la chope) , en sorte que s’est créé un poème sur la Vierge Marie, un chant sur la Reine des Cieux, dont la mission est de nous conduire si tendrement vers Dieu !
      Très belle et douce soirée à vous !

      J'aime

    • Merci beaucoup, Nalo. Quelle grâce en effet dans cette lumière qui point parfois au cœur de nos ténèbres, comme née d’elles, car, de toute éternité, Elle était, Elle vient et ne nous quitte jamais, sa clarté d’autant plus vive lorsqu’invisible pour les yeux, révélée à l’âme seule ! C’est une joie qui peut changer une vie et dont on garde à jamais la nostalgie !

      J'aime

  5. Jean-Yves

    Très belle photo de Nalo : une chope de bière filtrant la lumière ? Voilà qui inspire Kristel pour ce très beau poème mystique qui permet par la même occasion d’élargir notre vocabulaire. L’adjectif « Déclive », attribut ici, est plutôt inhabituel ; on connaît surtout le substantif « déclivité ». Mais Kristel nous a habitués à des mots peu courants, voire parfois désuets.
    Un grand bravo aux artistes !!!

    J'aime

    • kristelsaintcyr

      Merci beaucoup, Jean-Yves. Oui, quel don d’observation chez Nalo ! Une chope de bière sur un guéridon de brasserie, et comme un secret, un rai de soleil ! Et l’émotion est là, l’appel d’un mystère ! Et une joie, car nous savons qu’un secret de vie est celé au cœur du monde, une merveille à découvrir, même si c’est parfois dans la douleur ! Au plus profond de nous, la beauté pure, à tellement faire resplendir autour de nous. Très belle soirée et beau dimanche !

      J'aime

    • kristelsaintcyr

      Merci infiniment, Colette, pour votre compliment. Je suis très touchée que vous ayez été sensible à l’émotion spirituelle de mon poème.

      Aimé par 1 personne

Peut-être une joie, une émotion, ou une critique ? Tout partage est grâce s'il vient du coeur !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s