Les étoiles du silence

Copyright A016 les étoiles du silence

Le silence

En mon coeur ce silence

Comme une eau si pure

De baptême

Quand jaillit la grâce

D’onction divine

D’or

Se vêt la nuit

Si limpide

Et si nue

Une solitude 

De joie

Si libre

L’âme

S’évade en un souffle de paradis

© 2012 by Kristel Saint-Cyr

La Présence

Si intense

Si près du coeur

L’harmonie

Des douceurs de lumière

D’or

S’induit la Présence

S’infléchit l’âme

Infiniment

Et s’élève 

Une joie

Une joie tout entière plénitude

Eblouissement

De joie

La solitude

De qui a son repos dans le Seigneur

© 2012 by Kristel Saint-Cyr

Extraits de Les étoiles du silence, 2012 (SGDL : 2013-07-0143)

Catégories :Fleur, Foi, PoèmeÉtiquettes : , , , , , , , , , , ,

kristelsaintcyr

Sensible dès mon plus jeune âge à la musique des mots, à la merveille de leur magie, mais longtemps habitée d'une grande douleur, j'ai vu ma vie trouver en Dieu ses racines les plus vives et la source de la poésie.
Aujourd'hui linguiste, après des études supérieures en Mathématiques, puis en Lettres classiques ainsi qu'en Lettres modernes, j'aime aussi me laisser traverser par la force de Dieu dans la pratique du chant et d'autres activités musicales.
C'est ainsi que saisie par la beauté, la grâce ou le mystère de certaines images, ou la simplicité d'un simple mot, j'ai parfois la surprise et la joie de voir jaillir spontanément des poèmes, tout un recueil, et j'essaie de faire partager ce bonheur autour de moi, de communiquer un peu de la grâce de ces instants de lumière, car comme le dit le poète John KEATS, "A thing of beauty is a joy for ever", EN L'OEUVRE DE BEAUTE, UNE JOIE POUR TOUJOURS. Car n'y a-t-il pas en l'œuvre de beauté comme un reflet de la splendeur divine qui seule peut ravir notre cœur et le délivrer en une joie si pure ?
Merci infiniment à toutes les personnes qui aiment ma poésie et m'encouragent en prenant un peu de leur temps pour la lire et me laisser parfois un petit mot de partage. Un grand merci aussi aux photographes qui ont accepté que je me laisse librement inspirer par leurs œuvres.

2 Comments

  1. CLANET Christian

    Le poème comme l’image me font penser à la deuxième strophe du psaume 130 que la liturgie nous a invités à écouter mercredi dernier 2 octobre (date à laquelle, chaque année, l’église romaine propose de faire mémoire des anges gardiens).
    Je suis sensible au dernier temps du poème qui, plus qu’une conclusion peut-être, exprime une arrivée, un aboutissement : le décasyllabe traduit pour moi un ralentissement, un abandon, le dépôt d’un fardeau et illustre le thème du repos qui est au coeur du vers.
    J’aime que le dernier mot du poème désigne l’Origine de la joie, de la lumière : la Présence, abord évoquée par notre ressenti, par un cortège de sensations, est finalement plus précisément désignée et nommée et, un peu, comme révélée.

    J'aime

Peut-être une joie, une émotion, ou une critique ? Tout partage est grâce s'il vient du coeur !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s